La société civile

Depuis de nombreuses années les initiatives non gouvernementales en faveur du développement au Ghana ont été multiples et variées. La Société civile forme un vaste ensemble complexe et en évolution constante. Les organisations de la société civiles (OSC) sont une partie intégrante du développement socio-économique et politique et ont contribué à la progression de la gouvernance démocratique au Ghana. Le dividende démocratique actuel qui est souvent mis en avant comme une réussite dans la région, est aussi le résultat d’un engagement accru de la société civile depuis les années 90.

En 2014, plus de 2500 Organisations de la société civile (OSC) sont enregistrées au Ghana, mais le nombre d’organisations actives est estimé à 1000. Elles se répartissent dans plusieurs groupe selon leur thématiques d’intervention : la santé, les droits des femmes, l’égalité des genres et la violence domestique, les droits des enfants, les industries extractives et la juste répartition des ressources naturelles, la justice fiscale, les droits économiques, la bonne gouvernance, la transparence et la redevabilité de la classe politique, la lutte contre la corruption, la protection de l’environnement, l’accès à l’eau, etc…Ces organisations défendent un large éventail d’intérêts et entreprennent des activités variées : distribution d’aide humanitaire, prestations de services, surveillance des acteurs politiques, plaidoyer, sensibilisation du public et lobbying.

La politique de la France au Ghana a accompagné depuis une vingtaine d’années les initiatives non gouvernementales en faveur du développement, en vertu du constat que l’aide au développement et la lutte contre la pauvreté sont souvent plus efficaces lorsqu’elles mobilisent les partenaires actifs au plus près de la société. Quatre enveloppes du Fond Social de Développement entre 1998 et 2014 ont permis de financer 68 projets pour un montant total proche de 1 800 000 €.

Un nouveau projet de soutien à la structuration de la société civile ghanéenne va être prochainement lancé par le service de coopération de l’ambassade. L’objectif de ce projet est de contribuer au renforcement des capacités de la société civile ghanéenne afin de leur permettre de mener des actions de plaidoyer et de promouvoir certaines thématiques qui sont essentielles pour l’avenir de ce pays dans les dix prochaines années : le respect de l’environnement et la mise en place de mesures pour lutter contre le changement climatique, la bonne gouvernance et la promotion de la démocratie locale.

Dernière modification : 18/05/2016

Haut de page