La coopération militaire

L’engagement des forces armées ghanéennes au sein de la force de la CEDEAO en Côte d’Ivoire a démontré l’importance d’une meilleure connaissance de nos armées respectives.

Dans le cadre du concept RECAMP et de son cycle d’exercice, la coopération militaire entre la France et le Ghana a pour vocation de participer au renforcement des capacités de maintien de la paix des forces armées Ghanéennes.

Pour concrétiser cette volonté, quatre grands projets sont développés depuis deux années :

- l’enseignement du français en milieu militaire

- le développement du Centre pour le maintien de la paix Kofi Annan(KAIPTC) au sein duquel un coopérant militaire français est présent

- le secours d’urgence : projet de formation d’équipes aux gestes de secours d’urgence développé en liaison avec l’hôpital militaire d’Accra. Depuis deux ans, deux sessions de formation ont été dispensées par une équipe de médecins militaires français. Une troisième session a débuté début avril 2004.

- La coopération bilatérale : elle se concrétise aujourd’hui par des exercices d’entraînement communs entre les marines ghanéenne et française ; en particulier lors de visites de bâtiments de la Marine Nationale en mission dans le Golfe de Guinée. Un audit de l’armée de l’air du Ghana a été réalisé par la France début 2006 et pourrait servir de base à une coopération bilatérale ultérieure dans ce domaine.
Cette coopération bilatérale pourrait encore se développer au cours des années à venir au sein des différentes armées au rythme des exercices qui pourraient être programmés.

Dernière modification : 20/05/2008

Haut de page