La Gouvernance

Depuis une quinzaine d’années, la gouvernance est au cœur des problématiques du développement. L’attention s’est d’abord portée sur la « bonne gouvernance » comme instrument permettant de conduire les réformes, notamment économiques, dans des conditions de stabilité politique. Cette approche a évolué vers une acception plus large de la notion de gouvernance : ainsi pour la France, la question de la gouvernance dépasse la question des institutions ou des formes de gouvernement. Elle recouvre aussi les mécanismes de coordination sociale qui participent à l’action politique, les processus décisionnels, incluant sphère publique et privée, à tous les niveaux, du local au mondial. Elle est un processus visant à favoriser l’émergence et la maturation de modes de gouvernance démocratiques propres à chaque société, respectant les valeurs universelles et fondatrices de l’idéal démocratique reconnues notamment par les conventions et accord internationaux.

Appui de la France à la gouvernance au Ghana
L’action de l’ambassade dans le domaine de l’Etat de droit, et la gouvernance repose sur un projet pluriannuel (2014-2017). Ce programme du Fonds de Solidarité Prioritaire, FSP, vise à développer le concept de redevabilité dans l’administration centrale et locale au Ghana. Une première composante porte sur le renforcement de la redevabilité de l’administration centrale. Une deuxième composante met en œuvre des mécanismes de coordination au niveau régional et propose des outils de politiques publiques au niveau local. Enfin, la troisième composante vise à créer des liens entre la société civile, les citoyens et le gouvernement. Le montant total du projet s’élève à 800 000 euros, sa mise en œuvre est assurée par une assistante technique placé auprès de l’administration ghanéenne et par un comité de pilotage, co-présidée par la France et le Ghana sur une base paritaire. Ce programme fait suite à deux « Fonds de Solidarité Prioritaire (FSP) » qui avaient été menés de 2006 à 2013, l’un portant sur l’appui à la réforme du secteur public, l’autre sur la mise en œuvre de la décentralisation de l’administration ghanéenne.

Le Service de coopération peut également avoir recours à des financements ponctuels pour répondre à des demandes de plus court terme dans le domaine de la gouvernance. En matière de gouvernance, notre appui se concentre dans les secteurs qui ont été identifiés comme prioritaires dans notre coopération avec le Ghana : processus démocratique, soutien aux processus électoraux, promotion de la redevabilité sociale et appui à la mise en place de la décentralisation. Le respect des droits de l’homme, des droits des minorités ainsi que la promotion de l’égalité des genres font aussi partie des priorités de l’action de la France au Ghana. Un soutien est apporté aux mouvements œuvrant en faveur de l’abolition de la peine de mort au Ghana et des activités de plaidoyer sont organisées chaque année à l’occasion de la journée mondiale en faveur de l’abolition.

Ces actions de coopération se montent en partenariat avec les autorités et la société civile ghanéennes mais aussi avec les principaux bailleurs de fonds engagés au Ghana, l’Union Européenne elle-même, et les autres bailleurs multilatéraux (PNUD, OMS, UNICEF, etc.).

Pour en savoir plus sur ce FSP (en anglais) :

PDF - 1.1 Mo
Présentation du projet FSP Redevabilité en anglais

Dernière modification : 18/05/2016

Haut de page