Informations générales

Vaccinations

La vaccination contre la fièvre jaune est obligatoire (à pratiquer dans un centre agréé). La mise à jour de la vaccination diphtérie-tétanos-polimyélite est recommandée. Compte-tenu de la survenue régulière d’épidémies de méningite bactérienne, la vaccination contre la méningite à méningocoque de type A et C est vivement conseillée. Autres vaccinations conseillées (selon conditions d’hygiène et durée du séjour) : fièvre typhoïde, hépatites virales A et B. La vaccination contre la rage peut également être proposée dans certains cas. Demandez conseil à votre médecin ou à un centre de vaccinations internationales.

Paludisme

Le paludisme étant prédominant dans la région, il est conseillé de prendre les précautions nécessaires : s’enduire de spray anti-moustique aux heures de coucher du soleil, dormir sous moustiquaire, spécialement pour les nourrissons et femmes enceintes. Le paludisme effraie du fait des chiffres alarmants mais c’est une maladie courante en Afrique. Prise en charge rapidement et avec le bon traitement l’organisme combat le parasite. Il est d’ailleurs conseillé avant de prendre un traitement curatif (type Coartem) de faire un examen de goutte épaisse. Quant au traitement préventif, il est conseillé de voir votre médecin traitant avant le départ. Si vous venez en long séjour (plus de 6 mois), il est conseillé de voir un médecin sur place qui vous indiquera la démarche à suivre.

VIH/Sida

Prévalence non négligeable du VIH/sida. Les mesures de prévention sont indispensables.

Choléra

Les infections par la maladie du choléra sont fréquentes au Ghana notamment en saison humide (de mai à Août) où les épidémies peuvent être sévères (20 000 cas environ et 200 décès en 2014).

Bien que le choléra puisse être traité efficacement, nous vous invitons à observer des strictes mesures d’hygiène pour vous et votre entourage :

  • Renforcer les règles d’hygiène de base (famille, personnels de maison) et notamment se laver fréquemment les mains avec du savon ou une solution hydro-alcoolique.
  • Limiter au maximum les contacts (éviter de serrer des mains, faire des accolades, toucher des animaux).
  • Eviter les lieux de rassemblement et de forte promiscuité.
  • Observer des précautions strictes d’hygiène concernant les aliments, chez soi ou ceux consommés à l’extérieur.

Hygiène alimentaire

Il est conseillé de ne pas boire l’eau du robinet : préférez les eaux en bouteilles capsulées. A défaut, consommez de l’eau filtrée, bouillie et décontaminée. Evitez l’ingestion de glaçons, de jus de fruits frais, de légumes crus et de fruits non pelés. Evitez la consommation d’aliments (poisson, viande, volaille, lait) insuffisamment cuits. Veillez à un lavage régulier et soigneux des mains avant chaque repas.

Rapatriements

En cas d’accident grave , le consulat pourra prévenir votre famille et envisager avec elle les mesures à prendre : hospitalisation ou rapatriement.
En cas de maladie ou d’accident grave à l’étranger , le consulat ne peut pas vous rapatrier aux frais de l’Etat, sauf dans le cas d’une exceptionnelle gravité et sous réserve d’un remboursement ultérieur. Il est donc conseillé, avant votre départ, de souscrire un contrat d’assistance prenant en charge les frais médicaux sur place et le rapatriement sanitaire.
Les Français rapatriés de leur pays de résidence pourront, en cas de nécessité, être aidés par le comité d’entraide aux Français rapatriés.

Comité d’entraide aux Français rapatriés
3 route de Courtry- 93410 Vaujours
Téléphone : 01 64 67 69 00 – Télécopie : 01 64 67 69 01

Quelques règles simples

—> Evitez les baignades dans les eaux stagnantes (risque d’infection parasitaire).
—> Evitez de marcher pieds nus sur le sable et les sols humides.
—> Ne caressez pas les animaux que vous rencontrez.
—> Veillez à votre sécurité routière (port de la ceinture de sécurité en automobile ou du casque en moto).
—> N’achetez jamais de médicaments dans la rue, mais toujours en pharmacie.

Dernière modification : 07/01/2015

Haut de page