Ambassade de France soutient une formation pour les policiers

Le 7 octobre, l’Ambassadeur de France au Ghana,H.E. François Pujolas, a participé à une cérémonie de clôture de formation pour policiers, intitulée « surveillances et filatures, exercice transfrontalier ». Elle a permis aux policiers de l’unité « Drug Law Enforcement Unit » du CID et leurs homologues togolais de travailler ensemble contre le trafic de stupéfiants.

A cette occasion, l’Ambassadeur de France a rappelé que la France soutient la lutte contre le trafic de stupéfiants et la criminalité organisée depuis 2007, date de la création de la direction de la coopération internationale (DCI). L’an dernier, cette coopération entre les deux pays s’est renforcée tant sur le plan technique que sur le plan opérationnel grâce au projet MILDECA (Mission Interministérielle de Lutte contre les Drogues et les Comportements Addictifs). Dans cet élan, cette année, l’agent de liaison régional à l’ambassade de France a entrepris un projet visant à renforcer les capacités opérationnelles des organismes ghanéens de lutte contre le trafic de stupéfiants à travers le développement d’une coopération transfrontalière

Ce projet vise à renforcer les capacités techniques et opérationnelles du Drug Law Enforcement Unit du CID. Par conséquent, le DLEU a bénéficié de don de matériels, et de formations de la part d’experts français aux différentes techniques de surveillances et de filatures. En juin 2016, une formation s’est terminée par une opération de démantèlement d’une ferme de production de cannabis et la saisie d’une importante quantité de drogue.

En raison des défis à relever par ce projet, MILDECA tente de développer la coopération transfrontalière. C’est ainsi que le 20 juillet 2016 s’est tenu à Lomé un séminaire d’échanges. Entre le 3 et le 7 d’octobre, des fonctionnaires du DLEU et 4 policiers togolais de l’OCTRIDB, (l’office central des stupéfiants togolais et des policiers togolais) ont suivi une formation de « surveillances et filatures, exercice transfrontalier. » Cette formation permettra au Ghana et au Togo de lutter contre le trafic de drogues et la criminalité organisée. La semaine prochaine, du 10 au 14 octobre, une autre formation aura lieu à Lomé.

Cinquante polos siglés CID/DLEU et 5 paires de jumelles hautes définitions ont été données au département du CID. En plus, un diplôme était remis à chaque participant au stage.

Dernière modification : 18/10/2016

Haut de page