3èmes Rencontres Universitaires France Ghana – Sciences de l’ingénieur

L’Ambassade de France au Ghana et l’association des Vice-Chanceliers du Ghana (VCG) ont organisé les “3èmes Rencontres Universitaires France Ghana” au Centre International de Conférences d’Accra les 8 et 9 juin et à Kumasi le 10 juin 2015.

JPEG - 371.1 ko
Cérémonie d’ouverture

L’objectif général de ces rencontres était de renforcer la coopération entre les universités françaises et ghanéennes. Cette 3ème édition portait sur l’enseignement des sciences de l’ingénieur et a permis d’offrir aux participants une plateforme d’échanges sur les programmes d’excellence et les opportunités de formation aux étudiants, entreprises et professionnels. Ce fut également une occasion unique de partager les principaux enjeux pour l’enseignement des sciences de l’ingénieur, tant pour la formation de techniciens supérieurs que des ingénieurs, entre les universités mais aussi avec le secteur privé (entreprises françaises et ghanéennes).

Une session plénière exposa les programmes d’enseignement en France et au Ghana. Outils pédagogiques, évaluation des compétences, formations et d’autres aspects des programmes d’enseignement seront développés entres les participants. Quatre table rondes réunirent les principaux acteurs français et ghanéens pour débattre de plusieurs aspects : la formation de techniciens supérieurs, masters ingénieurs, la formation continue et professionnelle, les réseaux et la mobilité étudiante.

Les universités françaises et leurs réseaux ont présenté leurs programmes de formation aux étudiants en master d’ingénierie, et aux entreprises et professionnels, durant une session spéciale le lundi 8 juin de 16h30 à 18h30. Toute l’information utile et pratique pour savoir comment étudier et se former en France a été donnée.

Selon le Directeur de l’Institut Français du Ghana, Paulo Pais, la France et le Ghana ont décidé en 2013 durant les 1ères Rencontres Universitaires France Ghana de renforcer leur coopération universitaire. L’Institut Français du Ghana est mobilisé pour promouvoir les échanges universitaires et faciliter les opportunités d’étudier en France. Il rappelle que ces deux dernières années, la mission a été de contribuer au développement des accords de coopération, de soutenir les écoles doctorales et d’accroître la mobilité des étudiants français et ghanéens. Il assure que l’Institut Français du Ghana continuera de mobiliser les universités françaises et ghanéennes dans l’objectif de pérenniser les partenariats sur le long terme. « C’est pourquoi nous avons travaillé dur à l’établissement d’un accord de reconnaissance mutuelle des diplômes et des temps d’études entre la CPU, CDEFI et VCG. C’est le premier accord en Afrique pour la France ».

Cérémonie d'ouverture

Dernière modification : 15/07/2015

Haut de page